GPA  rencontre avec deux porteuses

Sandrine et Juliette sont françaises et vivent aux États-Unis. Elles ont toutes les deux porté un enfant (Sandrine plusieurs) pour d’autres parents et l’ont fait, avant tout, pour leur propre plaisir. En pleine crise sanitaire, Juliette a enregistré le journal intime sonore de sa grossesse et des premières semaines du bébé.

Au quotidien rencontre avec deux porteuses

En France, la gestation pour autrui (GPA) est interdite et fait l’objet de débats passionnés, tant chez les féministes que dans les milieux conservateurs. La reconnaissance par l’État français de la filiation entre les parents d’intention et un enfant né par GPA, si elle a été validée par la Cour de cassation en décembre 2019, est régulièrement remise en question. Ce n’est pas le cas aux États-Unis, où vivent Sandrine et Juliette*.

De débat, il n’y en a donc pas dans cet épisode de Foule continentale qui leur donne la parole….

* Le prénom a été modifié.

(Article partagé par Surrogacy Forum)
Présentation : Caroline Gillet pour la 1ère de la RTBF
Au quotidien : rencontre avec deux porteuses